top of page

La magie des livres audio


J’ai déjà expliqué combien j’appréciais les livres audio. J’ai découvert ceux-ci d’abord avec Harry Potter, magnifiquement lu par Bernard Giraudeau (mais hélas, pourquoi reste-t-on bloqué au 4e volume ?). Puis, ce fut, aux éditions belges Autrement dit, la découverte du magnifique Trois Mousquetaires, magistralement lu par Carré. Mais jusqu’à il y a peu, ce type de publication restait marginal et, pour la plupart des gens, destiné aux malvoyants. Rien n’est plus faux, pourtant. Quel plaisir d’entendre un texte de qualité lorsqu’on est en voiture, ou le soir pour s’endormir ? Nous ne pourrions pas descendre en Italie, chaque année, avec notre fils, si nous ne pouvions compter sur cet adjuvant. Le groupe Hachette va peut-être changer la donne et, espérons-le, donner un coup de fouet aux ventes, pas seulement de ses audio-livres, mais de tous ceux qui sont proposés sur le marché par différentes maisons. Audiolib propose, depuis plus d’un an, une quantité impressionnante de titres, enregistrés par des comédiens renommés, parfois même par l’auteur. Certains sortent en même temps que le livre papier, comme se fut le cas avec le dernier Amélie Nothomb ou, cet automne, avec le dernier Zafon. Sans oublier la tétralogie de Stephenie Meyer.

untitled

Mais Audiolib élargit son catalogue et publie à présent des classiques, et même des nouvelles, sous un format plus étroit, à la maquette toujours très réussie. C’est ainsi que l’on peut redécouvrir Boris Vian, Vitro Hugo, Gustave Flaubert, Maupassant et tant d’autres.

untitled
untitled

Des cadeaux parfaits aussi pour des jeunes que la lecture rebute. Vous serez sidérés de voir combien même une littérature « ancienne », léchée, au lexique riche et complexe, passe bien de cette manière !

3 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

コメント


bottom of page